La poursuite

Aller en bas

La poursuite

Message  kerpen le Sam 15 Mai - 22:17

La poursuite est le moment qui suit la débacle de l'adversaire. Ce dernier ne peut contenir l'assaut et ses éléments commencent à retraiter en désordre, pris de panique. A ce moment de la bataille, l'adversaire est le plus exposé et le plus fragile. C'est donc maintenant qu'il faut l'achever et en finir une bonne fois pour toutes avant qu'il ne se réorganise et ne contre attaque ou se défende.
Anciennement rôle de la cavalerie de poursuivre l'adversaire et de sabrer à tout-va pour semer la panique, la poursuite ne peut pas toujours être accomplie. En effet si l'adversaire ne fuit pas le champ de bataille ou sa position, eh bien il est impossible de le poursuivre, à moins de s'exposer à une défense acharnée.
Donc la poursuite n'existe que face à un adversaire qui retraite. A ce moment précis, il peut retraiter de deux manières : en ordre, discipliné, l'adversaire recule mais continue de faire face et de se défendre tout en retraitant vers une postion mieux défendable ou vers ses alliés ou renforts. En désordre, les adversaires, privés soit de leur commandement et ne sachant plus quoi faire décide de se regrouper en direction d'un chef ou d'une position éloignée du champ de bataille où ils pourront recouvrir leur moral et leur combativité, soit de panique (due peut être à la privation de commandement aussi) l'adversaire fuit le champ de bataille.

Ainsi donc, à un moment, vous ne rencontrerez plus que des dos et non des AEG pointés sur vous. Dans ce cas, même si s'élancer à la poursuite de l'adversaire à découvert et rafalant à tout va est tentant, il peut s'agir d'une tactique comme celles vues ci haut.
La poursuite devra donc être coordonnée et ne pourra se faire de manière individuelle. Mais toujours en liaison avec ses coéquipiers et en sectorisation, c'est à dire morceau par morceau de terrain. En effet, l'adversaire peut faire semblant de céder à la panique pour tendre un piège, dans ce cas là le plus dangereux est d'éparpiller ses forces car chaque individu est à la merci de franc tireurs qui peuvent opérer une véritable saignée. Afin d'éviter ce genre de désagrément, la poursuite se fera en plusieurs étapes: on observera la direction dans laquelle fuient quelques adversaires puis l'on se regroupera en adoptant une formation en fer de lance (ou triangle, 1 en avant et 1 de chaque côté en arrière soit 3 minimum), le premier servant d'éclaireur, après contact visuel les deux autres sur les côtés attaquent chaque flanc de l'adversaire. Ce dernier, encerclé et encore paniqué ne devrait pas opposer une résistance farouche. De toute manière une résistance de sa part sera mal venue car elle permet à ses coéquipiers de se regrouper et se réorganiser, de vous immobiliser sur place et par conséquent vous expose à une contre attaque.

_________________
Certains disent : "La violence ne résout rien"
Chuck Norris leur répond "C'est que t'as pas tapé assez fort"
avatar
kerpen
Trésorier
Trésorier

Messages : 212
Date d'inscription : 10/02/2010
Age : 33
Localisation : Fameck

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum